Licenciement nul, réintégration et indemnisation

En cas de réintégration à la suite d'un licenciement nul, l'employeur est condamné à verser une indemnité égale au montant des salaires qui auraient dû être perçus par le salarié depuis son éviction jusqu'à sa réintégration, sans déduction des revenus de remplacement.